Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 15:01

Nature   feuillages  sève  printemps  environnement  ressentis de la nature  

ressenti des énergies de la nature 

ressentis druidiques   ressentis chamaniques   chamanisme

Harmonisation celte avec la nature

 

 

Jeunes feuillages, sève, énergie.

 

 

http://www.cancoillotte.net/IMG/jpg/Buis.jpg

En ce moment, la sève pulse le maximum de son énergie. Voici un exercice simple, accessible à tous sans distinction  d'âge.

Essayez et  racontez-nous comment cela s'est passé pour vous.

Trouvez un arbre ou  mieux un arbuste genre aubépine ou autre, mais un feuillu, pas un résineux plus difficile à ressentir.

Mettez vous près de l'arbre, fermez les yeux un bref instant, chassez toute pensée, puis ouvrez les  yeux frottez vos paumes l'une contre l'autre, et mettez la paume de la main gauche à faible distance des feuillages terminaux d'une branchette.


Que se passe t'il ?

Normalement, on sent une sorte de souffle qui part de la branchette vers la main, alors même qu'il n'y a pas pas de vent.Ensuite si on retire la main, on ressent un picotement. Recommencez, même main, même branche,mis directement sans de nouveau passer par le fait de fermer les  eyix, et de nouveau vous sentirez ce souffle alors essayez ceci : gardez la main tendue et à ce moment fermez les eyux et pensez très fort avec une sorte de joie, que vous aimez cet arbre, et dites le lui en pensée : je t'aime et je veux que tu prospères. gardez la main tendue et les yeux fermés, puis laissez lentement redescendre votre main le long du corps tout en gardant les yeux fermés, et en restant immobile, dans cette pensée unique de votre amour pour cet arbuste ou arbre, et pour toute la nature.


Il se peut que vous ayez l'impression nette de sentir s'approcher des présences, alors sans voir la moindre peur, pensez très fort que vous les aimez et que vous leur dites que vous souhaitez communiquer et que vous reviendrez, puis remerciez-les en pensée. Rouvrez les yeux.

 

Les présences ressenties sont les élémentaux, et vous allez revenir de temps en temps et recommencer. Ces présences seront de plus en plus proches, et il se peut qu'un jour, vous apperceviez ces êtres.

 

Si on vous dit que le chamanisme c'est d'aller prendre des drogues en Amazonie ou ailleurs, oubliez ce qu'on vous dit, parce que le chamanisme est à votre porte et à votre portée, par  des expériences aussi simple que celle-ci et la drogue, merci jamais ! 


Même la cigarette interfère négativement dans le chamanisme;si on vous dit qu'il vous faut un gourou, qu'en plus vous allez payer ou entrer dans tel mouvement ou secte, oubliez car vous pouvez vivre sans fric ce genre d'expérience et librement; alors que vous ayez quatorze ans ou soixante-dix ans, vous pouvez  déjà tenter cette  expérience, même dans votre jardin à vous. C'est plus difficile devant des tas de gens au jardin public, alors allez dans la nature ou dans votre jardin.

Pour les jeunes, c'est mieux que les jeux vidéos et c'est sans aucun risque, et vous allez découvrir que vous avez pouvoir de communiquer avec tout l'environnement et d'interagir sur lui. Ne vous gonflez pas la tête avec cela et restez dans la simplicité, sinon, tout contact serait rompu car la nature n'aime pas les gens qui ne sont pas sincères. 

La nature n'est pas extérieure à votre personne,

mais nous sommes en elle comme elle est en nous.

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:57

celtes  celtique  méditation celtique  harmonisation celtique  chamanisme  spiritualité

druidisme  nature  notre identité celte  identité française  identité européenne


 

Méditation celtique. Hiver forêt.

 

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:53

celtes  celtique  méditation celtique  harmonisation celtique  chamanisme  spiritualité

druidisme  nature  notre identité celte  identité française  identité européenne


 

Méditation celtique auprès d'un lac

 

 

 


 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:50

Celte  celtique  harmonisation celtique  médiation celte  inspiration celte  identité européenne  identité celte

druidisme  druides  chamanisme   identrité des peuples blancs  ressourcement identitaire  spiritualité  racines celtes


 

Méditation celtique en campagne.

 

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:47

celte  celtique druidisme  méditation celtique  harmonisation celtique  chamanisme

nature identité celte  identité européenne

 

 

Méditation celtique au bord de l'eau.

 

 

 


 

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:39

Musique celtique   musique celte âme celte  spiritualité  racines celtes  identité celte   identité européenne identité de souche européenne

nos traditions européennes

Enya

Non à la mondialisation non aux autres cultures  no à la mondialisation non à l'ethnocide européen en EUROPE  JUSTE LES EUROPEENS DE SOUCHE EN EUROPE

 

Enya - Na Leatha Geal M'óige

 

 

Repost 0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 01:38

Harmonisation à la Nature  harmonisation chamanique  harmonisation celtique  harmonisation druidique  harmonisation à l’arbre  spirituel  voie chamanique

 

Harmonisation à l’arbre

 

L'image « http://arbresvenerables.free.fr/ArbresVenerables/images/Suisse_Chene_de_Chatillon.JPG » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. 

 

 

Ceci est le troisième volet de l’harmonisation celtique. Il est préférable de respecter l’ordre des trois apprentissages :

 

           1)Harmonisation à l’air (voir article)

 

          2)Harmonisation à l’eau (voir article)

 

3) Lorsque vous vous êtes familiarisés avec ces deux harmonisations, lorsque vous avez pratiqué un certain nombre de fois l’harmonisation à l’air et l’harmonisation à l’eau, alors, vous pourrez enchaîner avec cette harmonisation à l’arbre. L’harmonisation à l’arbre doit de préférence suivre une harmonisation à l’air.

 

 

La première étape consiste à se trouver « son arbre », celui auprès duquel on se sent bien, celui qui deviendra en quelque sorte votre jumeau végétal. Ce peut être un arbre de votre jardin ou celui d’un bosquet ou d’une forêt proche. L’arbre d’un parc public pourrait convenir, si vous aviez la possibilité de vous y trouver seul, car vous pouvez imaginer que toute attitude insolite car jamais vue, peut susciter inquiétude, mauvaise réflexion, jugement stupide.

Le lieu doit être paisible, et mieux vaut y être solitaire.

 

L'image « http://pagesperso-orange.fr/bernard.langellier/arb/charlem.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.



Quel arbre se choisir ?

 

Un arbre trop jeune ne convient guère, un bon repère, c’est lorsque vous encerclez le tronc de vos bras, vos deux mains ne doivent pas pouvoir se toucher. La circonférence ne sera donc pas trop petite. Plus l’arbre choisi aura une grande circonférence, plus il sera puissant.

 

Certaines essences ne se prêtent pas du tout au ressourcement ou à la méditation. Le noyer vous ferait mal à la tête, le tilleul est un arbre excellent mais pas en période de butinage des abeilles, le catalpa ne convient pas non plus. Les résineux et certains fruitiers pas davantage. Les seuls fruitiers que je conseille, sont le pommier, ou un grand cerisier.

 

Les arbres exotiques ne conviennent pas.

Le platane ne convient pas, du fait d’un système racinaire un peu différent (pas de racine pivot). Les résineux, à quelques exceptions près, ne conviennent pas.

Un vieux saule ou un vieil aulne, ou vieil érable, un charme, un orme peuvent faire l’affaire si le tronc est assez gros.

 

Je conseille le chêne, si vous trouvez un vieux chêne, mais aussi un hêtre.

 

Lorsque vous aurez trouvé « votre arbre », vous n’en changerez pas… sauf cas de force majeure. En forêt, votre arbre peut un jour être marqué pour l’abattage, et si la forêt ne vous appartient pas, que pourrez-vous y faire 

 

Assurez-vous encore que l’arbre ne soit pas pourvu d’un creux, renfermant un essaim d’abeilles, et qu’une fourmilière ne se trouve pas trop près de son tronc…

 

Pour être certain que l’arbre choisi vous accepte (oui, il a son mot à dire) et vous convient vraiment, faites le test suivant.

Devant l’arbre, pieds légèrement écartés, fermez les yeux et ne pensez à rien. Posez la paume droite, doigts un peu écartés sur le tronc ; vous devriez ressentir des picotements au niveau des doigts, de la main, dans l’avant-bras. Posez de même la main gauche ; là, l’une des deux choses suivantes peut se passer :

-         Comme pour la main droite, vous ressentez des picotements et rien d’autre ; vous posez alors votre front contre le tronc entre vos deux mains appuyées. Au bout de quelques secondes, souvent, vous avez l’impression « que l’arbre vous retient » ; c’est comme si vous colliez à cet arbre ; si tel est le cas, c’est bien votre arbre !

-         Dans le cas contraire, lorsque toujours yeux fermés, vous posez votre main gauche, au bout de quelques secondes, vous avez l’impression qu’on repousse votre main gauche. Inutile d’insister, car ce n’est pas « votre arbre ».

 

Pour éviter ce genre de déception, je vous conseille de demander à votre « moi intérieur » ou « guide » de vous guider vers l’arbre qui veut bien faire un bout de chemin avec vous !

 

Vous avez trouvé votre arbre. Vous vous sentez bien auprès de lui. Vous êtes tranquille.

 

Devant votre arbre, sans le toucher, pratiquez l’harmonisation à l’air, comme vous l’avez appris (voir article).

 

Dites-vous que vous reliez le ciel et la terre, élevez les deux bras sans les raidir comme s’ils étaient deux branches maîtresses, dont partent des branchettes, vos doigts, et toute cette végétation s’élance vers le ciel ; vos pieds sont sur la terre, mais ils ont d’invisibles racines qui se prolongent sous terre et communiquent avec les racines de l’arbre jumeau. Par ces racines montent les substances nutritives terrestres, elles s’élèvent le long de votre axe vertébral, comme la même force s’élance dans le tronc de l’arbre. Votre corps a le sang pour véhiculer les substances nutritives telluriques ; le corps de l’arbre a la sève pour ce même usage. Par le haut de votre corps vous recevez la force cosmique, celle de la lumière, et cela vous donne la force de vie, de même que par la lumière l’arbre prospère en feuillages et fruits.

Cela, vous semble évident ; l’arbre n’est pas si différent de l’Homme.

 

Votre esprit est apaisé, vous posez la main droite sur le tronc, yeux fermés, et au bout de quelques secondes, vous posez de même la main droite, et quelques secondes plus tard le front. Vous vous sentez bien. A présent, tournez le dos à l’arbre, mais appuyez le dos bien droit contre le tronc, puis au bout de quelques secondes, laissez-vous descendre le long du tronc, jusqu’à être assis adossé à l’arbre, toujours yeux fermés. Peut-être sentez-vous cette vibration dans le tronc de l’arbre, comme une source circulant dans le tronc. En ce cas, tendez l’oreille ; il se peut que vous perceviez des mots, des phrases, tout un message, surprenant, pour vous. On peut aussi entendre une musique agréable. Au fil des séances, une vraie communication va s’établir, dont la teneur et l’intensité dépendront des individus.

 

Restez bien calé contre votre arbre. Si vous vous endormez au cours d’une telle séance, contre votre arbre, vous aurez certainement un rêve inspiré. Prenez l’habitude de venir lire contre le tronc de « votre arbre ».


A quel moment pratiquer cette harmonisation ? Concrnant la saison, il faut que la sève cicurle; je dirais entre avril et mi octobre.
L'aube est très favorable, ainsi que le milieu de l'après-midi.

 

 

« Pour connaître l’arbre, devient arbre. »

 

 

Vous aurez fait vôtre, cette maxime de nos ancêtres celtes, les gaulois.

Repost 0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 01:35
Evolution personnelle  harmonisation celte  harmonisation à la nature  spiritualité  harmonisation à l'eau


Harmonisation celte : seconde partie :


              l"harmonisation à l’eau.



L'image « http://www.photopensee.fr/public/mai/.P5230257_m.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.


Lorsque vous serez bien entraînés à l’harmonisation à l’air par le souffle, l’harmonisation par l’eau devrait vous sembler facile et tout de suite très gratifiante.

Nous allons parler de l’eau douce ; vous pouvez commencer avec de l’eau « dormante », mais propre, claire, telle celle d’un étang ou d’un petit lac. Choisir un moment paisible, sans foule et s’installer au bord de l’eau. S’harmoniser à l’air, comme nous l’avons vu.

Puis fixer l’eau simplement ; vous verrez des scintillements différents selon l’heure du jour ,le temps, faire jouer son souffle en même temps que sa vue, dans le silence, s’imprégner de cette énergie simplement. Cela s’appelle « phosphéniser ».

 

De fait chacun de nous fait cela inconsciemment ; les pêcheurs par exemple, trouvent la paix dans leur activité, et bien souvent, il leur suffit d’avoir passé du temps au bord de l’eau pour se sentir bien, même s’ils n’ont rien pêché ;

 

Seul le degré de conscience que nous y mettons, ainsi que la volonté de ressentir l’harmonie par cette pratique vont nous faire franchir le pas du simple ressenti « être bien » à celui qui fait qu’on va se sentir être d’une nature plus importante que seulement charnelle.

 

Debout devant l’étendue d’eau, vous pratiquez l’harmonie du souffle un moment, yeux fermés. Toujours yeux clos, bras le long du corps, ressentez la terre sous vos pieds, le ciel infini au-dessus ; vous êtes entre terre et ciel un élément de la création ; parce que vous êtes un élément de la création, vous communiquez naturellement avec tous les autres éléments de la création.


Vous vous dites en votre for intérieur :

« Je suis entre Terre et Ciel

lié au Ciel, lié à la Terre

lié à l’air, lié à l’eau,

lié au roc, à l’arbre, à l’animal.

Je relie le Ciel à la Terre

Dans le souffle unique de la création. »


Vous regardez les scintillements sur l’eau et vous prenez en vous leur énergie ; cette énergie vibre en vous et se répand jusqu’au bout de vos doigts, jusqu’au bout de vos orteils. En général, à ce stade, on ressent des frissons qui courent le long de la colonne vertébrale, depuis la base du dos en remontant vers le sommet de la nuque.

Vous remerciez la création en votre for intérieur.

 

Après avoir fait une séance au bord d’une eau d’étang ou de lac, n’attendez guère de temps avant de faire une séance au bord d’une source, d’une cascade, un torrent, une rivière. La pratique est la même, mais ce sera plus puissant, plus rapide, et le frisson adviendra plus vite.

 

Cette pratique gagne à être faite à des heures différentes de la journée, par tous les temps et en toute saison, car la lumière différente est d’un apport de vibration différente.

 

Ces pratiques vous apporteront une certaine paix, mais il se peut aussi que vous commenciez à sentir des présences invisibles, dans la nature ; ce sont les êtres élémentaux ; n’ayez pas peur ; ils captent l’énergie de vos pensées ; par la pensée, dites-leur bonjour, simplement. Ces êtres élémentaux sont bien intentionnés à notre endroit si nous sommes de même.

 

Ainsi ouvrons-nous notre cœur à notre propre réalité, bien plus importante et belle que celle de viande pensante à laquelle on veut nous la réduire.

 

L’esprit est un flux émané de l’énergie primordiale de la création,

La parcelle que nous en recevons est sacrée et liée à toute la création,

Mais uniquement selon l’ordre primordial que nous ne devons pas entacher.

 

L’esprit est en nous, autour de nous, mais aussi par nous.

Si nous prenons conscience de la force de l’esprit en nous,

Nous devenons maître de notre royaume intérieur,

Libre, uni à la création, et nous commençons à nous situer dans l’action juste,

Par le juste ressenti,

Loin des prêts à penser et des politiquement corrects,

Loin de la novlangue et de toutes ces manipulations de nos esprits qu’on nous impose

Pour livrer intégralement le monde

Aux forces obscures de la destruction.

Plaçant en nous la lumière

Chacun devient une parcelle

Du grand bouclier de lumière qui sauvera ce monde.

 

L’harmonisation à l’eau est donc un puissant levier du bien.

 


Repost 0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 01:23

Ressourcement druidique et bardique  méditation  bien-être  harmonie  harmonisation à la nature  transcendance de l’humain  harmonisation celte  spiritualité

 

Les harmonisations celtes : généralités; l'air, le souffle.

 


 

Nos contemporains vont mal; quelques moyens très simples, peuvent les aider à aller bien mieux, par le réancrage à leur propre nature, à la nature, au divin, parce que chacun de nous contient tout ce qui vit par le principe même de la Vie.

 

Il y a en nous du minéral, d’abord parce que notre corps est à 60 pour cent constitué d’eau, et l’eau est le premier élément minéral. Nous avons des oligo-éléments dans notre organisme, du calcium apparenté au calcaire…

Notre espèce en ses diverses variétés, relève aussi du règne animal, de l’espèce mammifère.

Quant au végétal, il fournit une large part de notre alimentation.

Il y a en nous l’air, sans lequel nous ne pouvons pas vivre.

La vie en nous n’est pas possible sans la vie naturelle autour de nous. Nous sommes dans la vie. Le divin est en la vie. Le divin est en nous.

 

Nul n’est maître s’il n’est d’abord serviteur de lui-même, en harmonie avec la vie. Apprenons à régner sur nous-mêmes, dans l’harmonie ; Soyons harmonie,

Changeons notre manière d’être,

Que notre volonté soit une

Dans l’esprit de la vie.

 

Je ne dis pas cela pour aligner des mots ou pour poser au gourou, mais pour vous donner la chance de sortir des spirales infernales des artifices de notre temps : course après le temps qui passe, dictature de l’apparence physique, du paraître, des faux-semblants, règne de l’argent, asservissement par l’argent, travail asservissant, stress des villes, manipulation mentale par les médias.

 

On nous fait survivre dans l’illusion et l’illusion nous tue ;vivons simplement la vie dans la vie ; oublions les reflets sur les parois de la caverne et voyons ce que la lumière nous montre loin de l’illusion.

 

La vie, la vraie vie est liberté et paix. Ce n’est pas facile, je le sais ! On peut en toute liberté essayer d’être mieux, de se recentrer, de s’harmoniser à la vie. Sans payer, sans prise de pouvoir sur vous, sans prétention de pouvoir, je vous propose une simple initiation à l’harmonisation. Avec ça, vous ne deviendrez ni gourou ni puissant ni riche. Vous reprendrez simplement le rythme et le pouls de la création, et vous irez mieux. Dans quelques temps, vous aurez oublié anti-dépresseurs, et autres polluants de votre esprit et de votre corps. Qui veut tenter sérieusement l’expérience ?

Cela ne va pas sans quelques préalables bien entendu ; il faut savoir renoncer à ce qui détruit l’harmonie si on veut vivre par elle.

 

La liberté d’abord

 

Je veux bien vous guider un temps, vous aider, mais je n’ai ni puissance ni pouvoir à prendre sur vous, et mon objectif est au contraire de vous apprendre à être libres et forts.C’est par votre libre-arbitre, celui qui fait progresser votre esprit et améliore ainsi le sort de votre âme, ici et maintenant, que vous pouvez obtenir de devenir plus forts en esprit et réapprendre à diriger au moins un peu votre vie en cette incarnation.

Vous aurez toujours des épreuves, lesquelles sont souvent des passages obligés pour notre évolution, mais en recouvrant l’harmonie, vous abandonnerez des sources d’erreurs récurrentes, vous deviendrez plus intuitif, plus fort, et certaines des épreuves qui allaient vous advenir par nécessité pour votre évolution, vous seront épargnées si vous réussissez à bien vous caler dans l’harmonique de vie.

 

Fuyez comme la peste toute personne disant : « j’ai des pouvoirs… » car si vous vous en remettez à ces personnes, marabouts ou autres, elles auront les pouvoirs suivants :

-vider votre compte en banque et vous mettre sur la paille ;

- Abuser de vous physiquement, si vous êtes une femme, sous prétexte de « rituel » pour « faire revenir l’être aimé », « attirer l’argent » et autres fadaises.

Si « l’être aimé » de vous désire cesser votre relation, il use de son libre-arbitre, et vous n’avez aucun droit sur ce libre-arbitre car même dorée et pavée de bonnes intentions, une cage reste une cage. L’amour non partagé, forcé tourne le dos à l’harmonie. Celui ou celle que vous aimez et qui s’en va doit faire son chemin ; c’est douloureux pour vous, mais dites : « il (elle) suit son chemin en toute liberté, et je dois l’aimer d’une autre façon, en respectant que son chemin et le mien se séparent ; je le libère et je me libère.»

 

A partir de cet instant, vous ouvrez la porte à la possibilité de la rencontre avec une personne « sur la même longueur d’ondes. »

Vous seul avez le pouvoir d’émettre sur votre propre créneau harmonique ; vous seul travaillez à votre évolution personnelle. Restez toujours maître de votre destin et à chaque instant soyez capable de décider par vous et pour vous, sans que nul n’influe sur votre décision ; donneriez-vous la clé de votre maison au premier voleur venu ? Votre âme est la maison de votre esprit ; votre libre-arbitre en est la clé, la clé de votre royaume à vous dont nul autre que vous et vous seul, ne doit devenir maître, jamais !

 

Tiens, n’y a-t-il pas de voleur dans la maison de mon esprit ?

N’ai-je pas fait un chèque en blanc à telle croyance, telle religion ou parti, en bridant mon esprit en me délestant de mon esprit critique ?

Si une religion m’asservit et exige la soumission totale de mon esprit, des pratiques aveugles, l’impossibilité de critiquer, si cette religion me dit que ceux qui ont d’autres façons de croire sont mauvais et doivent être persécutés, si elle interdit le fait de l’apostasier (renoncer à cette religion et en prendre une autre ou non) alors cette religion tue la lumière chez les êtres, asservit mon libre-arbitre, et devient propriétaire de ma maison de mon esprit ; je suis son esclave ; en quoi me ferait-elle évoluer en tant qu’âme ?

Idem d’un parti politique, d’un régime politique qu’il soit local ou mondial qui me demanderait d’accepter un moyen de contrôle imposé à mon corps sous quelque prétexte que ce soit, et de quelque façon que ce soit.

Idem d’un individu.

Idem d’une addiction : alcool, cigarette, drogue, jeu, pornographie…

Garder la clé de son esprit demande une vigilance de chaque instant, mais croyez-moi, cela développe le « sixième sens ».

 

Je fais donc le ménage en moi et autour de moi, pour moi, mais cela n’a rien d’égoïste ; cela est juste.

 

La voie est ouverte pour la première harmonisation celte. L’harmonisation au souffle, à l’air.

 

Harmonisation à l’air et au souffle :

 

Première phase : Dans un endroit calme, au début chez vous, asseyez-vous dos bien droit sur une chaise. Avant, décrochez les téléphones, éteignez les portables, pour ne pas être dérangé. Fermez les yeux et chassez toute pensée ; Réapprenez à respirer paisiblement. Pieds à plat sur le sol, main posée sur l’abdomen, inspirez à fond en gonflant l’abdomen ; votre main posée à plat est soulevée par l’inspiration. Videz vos poumons à fond ; recommencez trois fois ainsi.

 

Seconde phase : inspirez de nouveau à fond en gonflant l’abdomen, mais cette fois, retenez l’air ; pendant ce temps court, visualisez vos veines et vaisseaux tels des ruisseaux sources et rivières, dont le sang transporte l’énergie à vos muscles et votre cerveau.

A cet instant, on peut ressentir de petites démangeaisons, parfois au niveau du crâne ; c’est bon signe.

On souffle par la bouche lentement.

On recommence trois fois ainsi.

 

Troisième phase : On inspire et expire plus rapidement, toujours en gonflant l’abdomen pour inspirer, en le creusant pour souffler. On essaie d’accélérer le rythme ; on laisse venir les images qui viennent ; elles peuvent être révélatrices, nous apporter une réponse.

 

On inspire encore et on va respirer avec régularité, tout en s’imaginant une grande lumière descendant sur nous, nous enveloppant entièrement tel un cocon protecteur, un bouclier de lumière.

Rien de mal ne saurait advenir si mes intentions sont justes, au sens de la justesse, de la résonance harmonique.

 

Ce que vous avez fait chez vous, vous pouvez le faire dans la nature, dans votre jardin, régulièrement.

 

Ceci est la base même de la mise en harmonie, celle à partir de laquelle se fera le reste de l’évolution.

 

Vous pouvez terminer la séance debout de la manière suivante ; vous élevez les mains jointes au-dessus de votre tête tout en inspirant profondément ; c’est une façon de se mettre à l’unisson de l’énergie universelle. Puis vous joignez les mains sur votre cœur et vous inclinez légèrement.

 

Par ce seul exercice, vous aurez « rebranché » tous vos châkras ; tous vos circuits si vous préférez.

 

Dernière chose pour cette première harmonisation ;

se souvenir que l’homme est un arbre, mais un arbre double.

Par son esprit il a ses racines au ciel mais par sa voûte plantaire, ses racines physiques sont ancrées au sol.

Formez des branches avec vos bras en les élevant en forme de V.

Votre corps formera alors la rune « Elhaz » rune de mise en harmonie et de protection, rune toujours positive.

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de lecercledevie.over-blog.com
  • Le blog de lecercledevie.over-blog.com
  • : A travers ce blog je souhaite montrer combien notre héritage ancestral est vivant, dans nos traditions, la littérature, la musique, la créativité, les aspirations de nos contemporains, et ouvrir la porte à la connaissance des phénomènes paranormaux ou spirituels.
  • Contact

Texte Libre

 

854028.264090 cerf celte dessin

 

 

 

Cerf stylisé à la manière celte.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche