Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 13:44

Tir Na Nog La Terre des Jeunes  l'au-delà chez les celtes la vie de l'âme chez les celtes

philosophie des celtes  sagesse des celtes  sagesse celte  druides  bardes  celtes  gaulois  guerriers celtes

civilisation celte  mort réincarnation au-delà

 

Tir Na Nog : la terre des jeunes

 

Article de Marie Roca, proposé par Charles, Fleur, Aline, Elfie, Louis, Charles.

 

N'hésitez pas à donner le lien de cet article, et de tout autre article de ce blog, à vos amis, contacts, et à laisser des commentaires.

 

Pour nos ancêtres Celtes, ou plutôt Kelts, dont Gaulois, la mort du corps physique n'était qu'un simple passage, un retour vers le lieu des âmes, tout comme la naissance était le début d'une nouvelle expérience d'incarnation, pour l'âme.

 

Chez les Kelts, nous sommes donc en présence d'une philosophie de vie très évoluée, qui considère l'expérience d'incarnation, comme une expérience nécessaire à l'évolution de l'âme, qui doit se purifier, grandir par l'expérience. Cela rappelle la philosophie Brahmane. Cette considération mettant en principe, la nécessité pour toute âme d'évoluer, implique donc la croyance ou plutôt l'évidence de la réincarnation, comme nécessité de connaître diverses situations et épreuves, à laquelle une unique vie incarnée ne peut suffire. Parce que la conviction est là, de cette évolution par l'existence terrestre, au fil des incarnations successives,d'une part, on considère la mort comme un retour à une vie de l'âme loin des contingences et souffrances du corps physique, mais dans la continuité de son entité, de la personnalité, on n'a pas peur de mourir, ce qui augmente le courage lors des combats, et le monde de l'au-delà est une évidence pour tout le monde, et non pas une affaire de conviction personnelle.

Il en résulte d'autres avantages :

1) La psychologie n'est pas affectée par la peur de mourir, par la peur de "l'inconnu" de ce qu'il se passe après la mort du corps, ni par un trop grand attachement à ce corps physique, mais est régie par une grande sérénité, faisant accepter tant le vieillissement que la mort. l'individu jouit donc de la vie terrestre, aime vivre, s'amuser, mais aussi s'investir dans toute activité de nécessité, selon son rang, en essayant toujours de donner le meilleur de lui-même, de se perfectionner, pour l'agrément de tous.

2) Une grande cohésion sociale et sociétale est établie, chacun respectant les autres, chacun ayant sa place, dans un tout harmonieux.

3) L'attachement aux biens matériels n'est que relatif, à la différence du latin qui est alors très attaché aux biens matériels. Chez le celte, si quelqu'un vous doit quelque chose, et s'il ne peut vous le restituer, alors vous pouvez reporter la dette à une incarnation future. On n'imagine pas cela aujourd'hui, dans notre monde parvenu au paroxysme du système impérialiste établi au départ, par Rome ! Bien des sources de conflits, entre individus, tombent par ce principe.

Le monde de l'au-delà, n'est lui aussi qu'un passage pour la plupart des âmes, et le temps du séjour est variable, comme sur terre.

Dans le monde de l'au-delà, on se repose des épreuves terrestres et on apprend aussi; c'est un monde serein.

On dit du défunt, qu'il vient de franchir l'Antumnos Doro : la porte de l'autre-monde.

Pour Samain, on honore les ancêtres, en ayant conscience que certains peuvent être réincarnés, et les défunts de l'année, car les liens affectifs sont encore très puissants avec eux.

Le "lieu" de l'au-delà, reçoit plusieurs noms, mais le plus important est sans doute :

Tir Na Nog, ce qui signifie : La Terre des jeunes.

Pourquoi "les jeunes" ? ¨Parce que, selon toute évidence, la mort du corps fait disparaître âge et infirmités. Bien entendu, la plupart du temps, les défunts qui apparaissent en rêve à leur proche, conservent le visage qu'on leur a connu, mais on les trouve rajeunis, au bout d'un certain temps après leur décès. Il arrive qu'ils apparaissent en rêve, selon l'apparence de leur jeunesse, alors qu'ils sont morts âgés.

Les enfants défunts, vont eux, au contraire reprendre au bout d'un certain temps, une apparence de jeunes adultes.

Voilà pourquoi, le monde des défunts était nommé Tir Na Nog, la Terre des jeunes.

Chaque enfant qui naît est une réincarnation d'un celte, et plus précisément d'une âme, attachée à la communauté.

Un enfant peut naître mâle, et avoir été une femme dans  une précédente incarnation, et vice-versa, car les âmes ne sont ni mâles ni femelles, cette distinction n'ayant pas de nécessité dans le monde de l'au-delà, où les âmes ne copulent pas pour se reproduire ! (Jésus dit à peu près la même chose, lorsqu'on le questionne au sujet d'une femme juive, ayant épousé successivement plusieurs frères) .

Certes, durant le séjour dans le monde de l'au-delà, l'âme conserve en forme rajeunie, la physionomie de la dernière incarnation, mais c'est temporaire.

Savoir cela confère dans la vie terrestre, une parfaite égalité entre femmes et hommes. 

Au final, il faut reconnaître que nos ancêtres celtes de l'antiquité, étaient plus sereins que nous, face à toutes circonstances de la Vie, laquelle inclut la mort du corps, par nécessité d'évolution sur un parcours in-extenso.    

 

Partager cet article

Repost 0
lecercledevie.over-blog.com - dans Chemin de vie celtique
commenter cet article

commentaires

Darrel 02/04/2012 15:54


Coucou à tous


 


Merci pour l'arcticle, c'est toujours plaisant de connaître cette magnifique culture qu'est la Celte.... la notre.


 


J'espère que vous continuerez.


 


Gros bisou à tous, et surtout à Fleur et Elfie


 


-------Force et Lumière-------

lecercledevie.over-blog.com 07/04/2012 03:47



Bonjour Darrel, c'est Fleur,


Cette culture est magnifique, et je crois qu'elle est divine !


A toi aussi de faire connaître ce blog, et tout ce qu'il propose, à quelques correspondants avisés.


Bonne fin de semaine.


Fleur.



Présentation

  • : Le blog de lecercledevie.over-blog.com
  • Le blog de lecercledevie.over-blog.com
  • : A travers ce blog je souhaite montrer combien notre héritage ancestral est vivant, dans nos traditions, la littérature, la musique, la créativité, les aspirations de nos contemporains, et ouvrir la porte à la connaissance des phénomènes paranormaux ou spirituels.
  • Contact

Texte Libre

 

854028.264090 cerf celte dessin

 

 

 

Cerf stylisé à la manière celte.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche